Niouzes

Niouzes

Pas de commentaire

Après avoir bravé les montagnes de haute Savoie, dévergondé les consanguins vosgiens, fait danser les 1000 vaches du plateau du même nom, foutu le bordel sur le port de la Rochelle, réchauffé les cœurs des dépressifs Ardennais, beugler nos gaillardises dans les oreilles des vieux de la haute Loire, s’être perdus dans les méandres de la creuse avec pas un seul autochtone pour nous aider à retrouver notre route vu que les 23 personnes, (soit la population entière de la creuse, c’est noté sur leurs plaques d’immatriculations) étaient à notre concert et nous attendaient….. après avoir esquivé moulte radars et autres pervers-à-jumelles planqués dans des buissons-plein-de-pipi de bord de route, traversé les frontières helvètes sans même une petite fouille anale avec des pots de cancoillotte dissimulés dans le panier du Tango, après avoir mangé 350 kg de frrrites et 25kg de saucisses, bu 12 litres de gnôôôle et 24 fois plus de pinard, 178 litres de bière (par semaine), après avoir rencontré 784 gens biens et un con, après s’être fait bronzer les docs sous le soleil des tropiques entourés de fruits de la passion, après avoir tourné autour de 34076 ronds-points et utilisé 34076 fois le clignotant parce que c’est Maxou qui conduit et qu’un Nallhemand za clignoteuuu (les-trains-toifent-bartir-à-l’heureuuu), après avoir emmené le camion 14 fois chez le garagiste, et avoir dû, du fait, utiliser 28 pots de vaseline ( ça va qu’on est que 2 dans le groupe)……et ben nous voilà arrivés à notre pause hivernale!!!! Oh yeahhhhhh!!!!!

Voici venu le temps de la création, de l’écriture, ce fameux temps où on laisse la connerite aiguë s’emparer du stylo et les neurones à crêtes guider notre cervelle !

RDV en mars pour les prochaines dates (d’ailleurs on recommence à Thionville….ça c’est de la punition…..’me demande bien qui est ce qui booke ces plans pourris….)

Enregistrement du 4ème album prévu en avril/mai pour une sortie interstellaire dans le courant de l’été !!!

En attendant joyeuse belle à tous, de l’Amour, de la révolution et du cul bordel !

Have your say